Navigation Menu+

Entrer en ecole informatique : quel niveau d’études requis ?

Si le secteur commercial est le premier secteur à recruter le plus de personnes, le secteur informatique ne doit pas bien être loin derrière. En effet, une grande majorité des entreprises, même œuvrant dans un tout autre domaine que l’informatique, ne peut se passer de cet outil.

Entrer en ecole informatique après le bac

ecole-informatique.jpg

Généralement, les entreprises recrutent des informaticiens ou des techniciens informatiques ayant des expériences probantes, ce qui n’est pas toujours facile à trouver. Par conséquent, les entreprises se tournent davantage vers les diplômés d’écoles informatiques. Sentant le potentiel de ce secteur et l’opportunité à saisir, les bacheliers sont de plus en plus nombreux chaque année à entreprendre des démarches pour intégrer les écoles informatiques. Toutefois, il faut savoir qu’entrer dans une ecole informatique se fait sous conditions, notamment en ce qui concerne le dossier. L’entrée dans ce type d’établissements se fait souvent par une étude de dossier. Pour mettre toutes les chances de leur côté, les candidats devront ainsi porter une attention toute particulière à celle-ci.
Il faut savoir que toute personne ayant le baccalauréat peut déjà candidater pour entrer dans une école informatique. Cependant, la plupart de ces écoles informatiques privilégient surtout les candidats ayant un bac scientifique, un bac STIG etc… En outre, un très bon niveau en mathématiques et en sciences physiques est exigé pour entrer dans les écoles informatiques.
Le cursus dans ces établissements spécialisés en informatique va du bac+2 au bac+5. Autrement dit, à partir de la deuxième et jusqu’à la fin de leur cursus, les étudiants recevront un diplôme en fin d’année.
Chaque diplôme est reconnu, validé et atteste de la formation professionnalisante reçue par l’étudiant.

Intégrer l’école après un bac +2 ou bac +3

bac-3.jpg

Le bac est le diplôme minimum exigé pour entrer dans une école informatique. Rien n’interdît donc les candidats ayant un bac+2 ou un bac+3 d’intégrer ces établissements. Toutefois, selon la filière suivie par le candidat, il se peut que celui-ci/celle-ci soit obligé(e) de faire une remise à niveau ou dans certains cas, recommencer une année d’informatique.